On entend parfois parler d’« overnight success ». Il s’agit de réussir du jour au lendemain. Est-ce possible de réussir tout de suite ? Des personnes connaissent le succès instantanément, du moins c’est ce que laisse entendre ce mythe destructeur. De nos jours, alors que le travail, l’équilibre entre la vie professionnelle et privé, les compétences, sont au cœur des débats, les personnes qui réussissent « tout de suite » sont surmédiatisées. Celles-ci seraient des génies, alors que les autres, celles qui travaillent, seraient juste normales.

Réussir tout de suite ? Un mythe entretenu

La vérité ? L’« overnight success » est un mythe. Certes, une (extrême) minorité de personnes ont créé « le bon produit » au « bon moment » avec « les bonnes personnes », mais c’est très rare. D’ailleurs, ces succès très rapides sont parfois suivis par des échecs cuisants.

De plus, la chance se travaille et la plupart de ces personnes ont connu des échecs, on fait de nombreux essais, avant de mettre en œuvre l’idée, de créer le prototype de produit qui est devenu un succès. Malheureusement, le rôle des médias, et des nombreuses personnes qui nous vendent du rêve, est de mettre en avant le produit qui a réussi à faire décoller une société, et non les heures de travail et de questionnements qui furent nécessaires.

Personnellement, je ne vous dirai jamais que vous pourrez être riche en claquant des doigts, en n’ayant jamais peur et en ne faisant pas grands choses. Le travail, la persévérance, les remises en question, les essais/erreurs, la communication, l’enthousiasme, les peurs… font partie du chemin. Je ne vous vendrai jamais un produit ou service qui sous-entendra le contraire !

Le mythe du succès fulgurant est néfaste car il nous donne une bonne excuse pour ne pas nous bouger ; « ce n’est pas inné chez moi, je n’ai pas ce génie, je n’ai pas le talent pour l’accomplir ». C’est également croire, à tort, que le génie et le talent sont innés, et minimiser l’impact du travail et de la passion. C’est se déresponsabiliser de sa vie et du pouvoir que l’on a grâce à nos choix et actions effectuées au quotidien.

Le bon état d’esprit pour réussir

Selon la psychologue Carol Dweck, dans son livre “Mindset” (version anglaise ou française), si on agit avec passion, de façon régulière et avec persévérance, si on en a envie et qu’on l’aime, on va progresser dans des proportions que nous n’aurions pas imaginées. Elle nous dit que ce qui différencie les personnes qui réussissent, des autres, ce n’est pas le talent mais un état d’esprit d’apprentissage. Le talent pourrait même être un obstacle à la réussite puisque ceux qui sont constamment mis en avant pour leur talent vivent dans l’angoisse de la performance, du perfectionnisme et de l’échec. Cette peur les empêche, sur le long terme, d’atteindre leur plein potentiel et de s’améliorer en essayant de nouvelles choses. Les autres personnes vont oser, plus souvent, et être plus créatives, elles vont vouloir apprendre davantage.

Le mythe néfaste du succès instantané

En Europe, ce mythe du succès instantané est d’autant plus destructeur de rêve qu’on ne parle pas des échecs. Dans les pays anglo-saxons, les entrepreneurs parlent plus facilement de leurs échecs et les recruteurs n’hésitent pas à engager des futurs employés qui ont connu des échecs entrepreneuriaux passés. Malheureusement, dans les pays européens, bien que la tendance évolue positivement, on n’en parle pas assez et un échec entrepreneurial est lié à un échec social, à la honte, la gêne, la peur du jugement.

Ce mythe du succès instantané est également néfaste car en découvrant le succès d’une personne, on voit le sommet de l’iceberg. On va alors se comparer à elle, à sa situation finale. Or, c’est à ses débuts que l’on devrait se comparer (si on souhaite le faire de façon objective). Mozart et Darwin font partie de ces personnes très célèbres, qui, après avoir travaillé pendant des années et des années, ont connu le succès. On connait leurs œuvres mais on oublie souvent de penser aux années de travail et de sueurs qui ont précédé leurs réussites.

Que faire pour réussir ?

Arrêtons de penser qu’il y a les personnes extrêmement douées, depuis la naissance, et les autres. Mettre en avant leur talent minimise l’effort et la passion nécessaires. Arrêtons de valoriser une image fausse de génie solitaire qui réussit, en un claquement de doigt, car il est né comme ça. Reconnaissons que le plaisir, l’envie de réussir et la persévérance qui permet de franchir les obstacles font la différence sur le moyen et le long terme. Ce n’est pas évident d’échouer. Toutefois, cela nous permet d’apprendre et de reconnaitre les choses qui sont vraiment importantes pour nous. Celles-ci sont celles pour lesquelles on y croit tellement que, même si on échoue, on a envie de continuer.

Ne sous-estimez pas l’impact de tout ce que vous pouvez accomplir par plaisir et par passion. Il n’y a pas de plus grand succès que de réussir en aimant ce qu’on fait et en apprenant en permanence. Osez croire en vos rêves et passer à l’action, dès aujourd’hui, pour les réaliser. Quel sera votre PPP aujourd’hui ? (nous vous en parlons dans cet autre article)

La magie est en toi. Comment vas-tu la révéler ?